Future Maison des Associations, c’est aussi des problèmes !

Beaucoup d’entre nous s’émeuvent du futur fonctionnement voulu par la Ville pour le prêt de locaux aux les associations locales. Ce qui est certain c’est que nombre d’entre elles (dont nous) ne pourront pas se satisfaire d’une situation dans laquelle elle payeraient 100€ par an pour un service inférieur à celui en vigueur à ce jour, et ceci gratuitement. Sans parler de l’absence d’espaces extérieurs, d’interdiction de manger dans les salles,…

La presse commence à se faire l’écho de cette situation et une intervention a été faite en conseil municipal par Janie Arnéguy. Revue de presse ci-dessous.

Article du Midi-Libre du 28 mai (accessible aux seuls abonnés) :
http://www.midilibre.fr/2018/05/28/future-maison-des-associations-a-nimes-l-inquietude-du-monde-associatif,1677505.php

Précisions en marge du même article :

Article Midi-Libre du 28juin :
Article ObjectifGard du 09 mai :
http://www.objectifgard.com/2018/05/09/nimes-de-lagora-a-la-maison-des-associations/
et ma réponse sur leur site :
Bonjour Anthony Maurin,
Merci pour votre article sur la Maison des Associations de Nîmes qui précise certains points. Toutefois, je vous conseille de le compléter par une enquête auprès des premiers intéressés, à savoir les associations locales, pour en prendre le pouls. Elles sont d’une immense diversité, tant par leur but, leur effectif, leur mode de fonctionnement, leur budget… et c’est tant mieux. Mais, comme trop souvent, il va y avoir des situations compliquées. Car vous avez oublié de préciser, que l’accès à la maison des associations, sera payant. 100€ forfaitairement pour l’année. Certes, ce n’est pas beaucoup… pour certains. Pour d’autres cela représente 1/4 de leur budget annuel, pour un service finalement inférieur à celui dont elles bénéficient jusqu’à ce jour. Les salles actuelles prêtées gracieusement, sont sans doute vétustes et mal adaptées comme vous le soulignez, mais elles sont décentralisées dans les quartiers, certaines bénéficient d’un espace extérieur pour réunir de grandes tablées conviviales, elles sont en rez-de-chaussée, certaines associations y ont leur armoire fermant à clé avec leur matériel … Bref, toute une réalité de terrain qui semble avoir été oubliée par nos édiles au moment de concevoir cette «Maison des Associations» qui n’en a que le nom, puisqu’elle ne sera pas gérée par les associations.
Monsieur Fournier doit reconsidérer une grande partie de son projet, sans quoi de nombreuses associations se verront dans l’obligation de déplacer leur siège social vers les communes limitrophes, finalement bien mieux équipées (grâce à des fonds agglo?) que Nîmes elle-même.

A titre de comparaison, voir le site du Réseau National des Maisons des Associations

jacques91

 

On peut adhérer au Krôcô !

Les premières cartes d’adhérent·e·s aux Vrais monnayeurs de Nîmes ont été distribuées le samedi 30 septembre lors de la Journée des Possibles-3e Fête de la Transition sur l’Esplanade à Nîmes. Malgré le temps maussade (c’est un euphémisme…) de nombreux sympathisant·e·s sont venu·e·s sur le stand aux couleurs du Krôcô !

L’objectif principal sur les semaines qui viennent : la collecte d’adhésions et de dons afin de constituer une cagnotte permettant de financer le « kit de démarrage » : impression des billets, loyer, flyers et autres actions de communication. Un budget évalué à 3000€. Sous peu sera lancée une campagne de collecte et d’adhésions en ligne sur HelloAsso.  Dès maintenant vous pouvez aller sur le site, adhérer et faire adhérer vos ami·e·s :

http://monnaielocale.nimesentransition.org/jadhere/

De même toutes les bonnes volontés sont les bienvenues, pour démarcher commerces, artisans et services et participer à des animations « ApérôKrôcô » par exemple.

A bientôt.

Le Krôcô de service

 

Animations « bricolage » avec les Compagnons Bâtisseurs

Les Compagnons Bâtisseurs proposent des animations collectives autour du bricolage et de l’autoconstruction les 2e et 4e mardis du mois de 14h à 16h30.

C’est gratuit et ouvert à toutes et tous, au 50 boulevard Gambetta à Nîmes.

 

le 20 juin : fabriquer un meuble en palettes de récup
le 27 juin : plomberie, changer un mitigeur
Le 11 juillet : l’humidité, prévenir et y remédier
le 25 juillet : assurances et contrats d’entretien

Renseignements : Franck 06 78 34 10 59

 

Affiche : animations compagnons batisseurs

CaféSel : Mieux comprendre et maîtriser notre environnement technologique

CaféSel du 28 novembre 2016, à 19h30 au Café Olive. Entrée libre.

La technologie, sous diverses formes, a envahi nos vies. Ça a commencé au cours des «30 glorieuses» avec l’électroménager, les voitures, l’outillage… puis l’informatique est arrivée suivie des robots, de l’internet, des réseaux sociaux, des objets connectés… Mieux comprendre et maîtriser notre environnement technologique ferait de nous des consommateurs éclairés… Savoir «comment ça marche» et pouvoir réparer… Et comment ne pas confier tous nos petits secrets à Google, Facebook, Microsoft et autres adeptes de big data et d’algorithmes ? Des solutions existent !
Avec :
Geoffrey Undereiner et Cyril Poudevigne,
animateurs du RéparCafé et des Petits Débrouillards
Valère Dunant, informaticien, spécialiste des logiciels libres

cafesel-28novembre16

Sortie châtaignes 🌞

Merci, encore à Jane et Claude de leur accueil.

29 octobre 2016, belles cueillettes, de pommes, de chataignes et d’amitié

Tout y était, le beau temps et la bonne humeur. D’ailleurs regardez les photos.

Faut-il dire que nous avons, une fois encore, mangé plus que de raison, mais avec quel plaisir, les gâteaux d’Elise, Françoise et Najet, les cèpes cueillis la veille par Claude, les pois gourmands du jardin et tout et tout, sous la vigne, avec un soleil radieux ?

Jolie table bien remplie,

Et pour clore une belle journée SEL, échange de Pépites

Association NîmeSel, Système d'Echanges Local (SEL) de Nîmes, : échanges de services, de savoirs, de savoir-faire, de biens… et une réflexion sur l'économie alternative. Notre association, créée en 1998, fait partie du réseau national des Sels (Selidaire) et adhère à ce titre à la Charte "l'Esprit du Sel".